Premiers pas dans le jardin de Brooklyn

1 400 kilomètres en deux jours, de la Gaspésie à New York, ça fait du changement ! D’une petite ferme (de plusieurs hectares tout de même), nous voici désormais en plein coeur de la ville dans un potager de 250m². Nous avons quitté Belle Roche alors que la saison débutait à peine, alors qu’ici le petit jardin à l’arrière de la maison de Violaine ressemble déjà à une forêt vierge. On peut même déjà voir les fraises poindre le bout de leur nez dans le potager communautaire. Violaine ?… Eh, oui une française, ça nous fait une transition douce entre le Québec et notre prochaine étape en Caroline du Nord !

Welcome Home Garden va donc nous permettre de découvrir un nouvel univers. En plein milieu d’un quartier encore très populaire de Brooklyn, ce jardin a certes pour objectif de produire des légumes, mais aussi de redynamiser la vie du quartier. Dans Halsey Street, où habite Violaine, on voit des gens traîner et papoter dans la rue toute la journée, et forcément à un moment où un autre, ils s’attardent devant le potager communautaire. Cela nous permet de découvrir toutes les figures du quartier. De Willy, qui se la joue « mâle domniant du bloc » et qui donne des petits coups de main à droite à gauche, à ce gamin qui retourne toutes les pierres pour trouver des serpents, en passant par notre nouvel assitant arrosage d’environ 6 ans, on ne risque pas de s’ennuyer pendant trois semaines !

Ce séjour sera très différent du précédent également parce que Violaine mène cette initiative sur son temps libre et qu’elle a un travail à plein temps en dehors. Nous ne passons donc pas nos journées avec elle en semaine. En revanche, le week end, Violaine et les membres du quartier viendront se joindre à nous. En attendant, nous avons plein de petits boulots à faire et même un projet à mener : mettre en place et installer un système d’irrigation au goutte à goutte pour le potager.

Le fait de ne pas travailler au jour le jour avec Violaine nous inquiétait un peu au départ, mais finalement, grâce au deux jours de congés qu’elle avait pris à notre arrivée et à des temps de discussion le matin et le soir, nous avons déjà appris plein de choses sur le jardin, sur Brooklyn, les enfants du quartier, mais aussi sur la permaculture et la biodynamie, des techniques qu’elle essaye d’appliquer dans le potager.

Bref, beaucoup de nouvelles choses à découvrir, mais heureusement, nous gardons quelques repères : Violaine fait ses semis… dans son salon !

Clémentine

Publicités

Une réflexion sur “Premiers pas dans le jardin de Brooklyn

  1. Je suis jaloux! Clem a déjà dépasse son papounet en matière de journalisme ( ca c’etait facile). Et je parle pas d’agriculture, moi qui ai du mal a faire pousser trois tomates sans qu’elles pourrissent! Raison de plus pour aller la semaine prochaine prendre des cours de rattrapage a NY. Parait qu’il va pleuvoir, et ça, c’est bon pour les cultures, acré vingt diou!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s