Contrastes américains

Croiser un citoyen lambda se baladant en ville, le flingue à la ceinture, à quelques mètres d’un jardin pour enfants. Quoi de plus banal aux États-Unis ?!

Depuis maintenant plus de 3 mois, nous vivons l’Amérique, comme nous l’espérions. Nous rencontrons des personnes passionnantes et passionnées, avec de vraies valeurs, et une volonté de changer les choses. Nous créons des liens forts avec des gens aux parcours variés, à l’origine d’initiatives concrètes et engagées. Nous découvrons la gentillesse et l’ouverture d’esprit des américains. Nous parcourons des paysages incroyables et dépaysants. Bref ce voyage restera sûrement pour nous une magnifique expérience et nous laissera une image très positive de cette Amérique qui semble souvent bien loin de nos valeurs.

Mais, si nous vivons ici notre rêve américain (sûrement assez différent DU « Rêve Américain »), la traversée de ce continent nous amène aussi évidemment à découvrir l’autre face des États-Unis. Et sur notre route, nous côtoyons régulièrement le quotidien de ces personnes, sûrement bien plus nombreuses, qui font elles-aussi l’Amérique.

C’est ainsi que nous avons découvert que les caissières de supermarché ne savaient pas reconnaître une courgette, qu’à Salt Lake City on peut voir de grandes affiches le long des routes qui nient la théorie de l’évolution et prônent le créationnisme, qu’il existe aussi des pubs anti-avortement le long des autoroutes, à côté des centaines de panneaux publicitaires pour des chaînes de fast-food. Nous avons aussi appris à côtoyer les énormes 4X4 aux réservoirs de 80 gallons (303 litres !!!!!) qui circulent par centaines et à côté desquels n’importe quel 4X4 français semble minuscule et surtout ultra écologique (comme l’essence ne coûte rien, les consommations des voitures sont complètement hallucinantes!). Mais ces géants ne sont rien à côté des caravanes gigantesques (souvent de la taille d’un bus!) qui permettent aux américains de sillonner leur territoire en tout confort, avec clim et sodas frais, en s’arrêtant régulièrement sur ces immenses aires commerciales qui jalonnent les autoroutes pour faire le plein de coca et de chips !

Enfin, si nous aurons plus côtoyer les champs des petits agriculteurs, qui prennent soin de leur terre et restent en contact étroit avec elle, les paysages le long des routes ressemblent bien plus souvent à des surfaces en monoculture de maïs OGM à perte de vue, ou à d’immenses prairies irriguées en plein désert…

Mais bon, nous pourrions sûrement nous accommoder de tout cela, si seulement on pouvait trouver de la vraie moutarde… sans sucre !

Clémentine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s