Mêêê au fait ça mange quoi une chèvre ?

Une miche aux cinq céréales, du pain de campagne, des baguettes… Ah, on se croirait revenu en France ! Et pourtant tous ces bons pains que nous voyons défiler sur la ferme ne sont bien souvent pas pour nous, mais pour les chèvres et les cochons. Bon, ok ne leur donne pas encore de confiture, mais quand même ! En fait, Peter et Jo Ann vont deux fois par semaine récupérer les invendus d’une boulangerie à une demie heure de là et en échange ils leur fournissent des œufs. Cela permet de limiter le gâchis en trouvant une utilité au pain rassi.

La première tâche que nous avons appris à faire sur la ferme c’est de nourrir les animaux. Cela prend en gros deux heures et demi chaque matin (à 7h) et chaque soir (à 16h30). Quand on est affilié au « feeding », le réveil sonne donc vers 6h45 (enfin, devrait sonner à cette heure là !). On se lève, on s’habille et on se dirige tout droit vers la grange où Peter nous a préparé un mélange de foin et de pain. On charge une grande brouette pour nourrir les chèvres de « la tente », où se trouve deux enclos. Souvent une chèvre a réussi à s’échapper et a fichu le bazar dans l’allée où l’on met le foin, il faut donc d’abord nettoyer les dégâts, car sinon les animaux risqueraient de ne pas vouloir manger une nourriture souillée.

Ensuite, on charge un ou deux ballots de foin et cinq pains sur la brouette, en route pour le bas de la ferme où se trouvent la « lower barn » (la grange basse) et l’ « entertainment barn » (la grange du divertissement) ainsi appelée car elle est à l’entrée de la ferme et que tout le monde peut venir voir les chèvres. Là on vérifie que les seaux d’eau sont pleins et qu’ils n’y a pas d’œufs dans les mangeoires avant de donner le foin dans ces deux granges où poules et chèvres cohabitent allègrement. Derrière l’« entertainment barn » se trouve l’enclos des deux cochons, à qui il faut donner un seau d’eau rempli du pain coupé en morceaux. En général c’est la grosse fête dans on arrive là, ça groink dans tous les sens ! Saviez-vous qu’on cochon heureux sautille, court et remue de la queue ? De vrais petits chiots!

Une fois cela fini, il est en gros 8h (surtout si on démarre en retard !…). En remontant vers la grange principale, on croise en général Steven et Joshua en train de nourrir leurs poules. Le but est d’arriver à résister à leurs supplications quand ils prétendent avoir ABSOLUMENT besoin d’aide ! Une fois cette épreuve passée, on remplit deux nouvelles brouettes de foin/pain pour les chèvres de la grange principale qui viennent d’être traites et sont de retour dans leur enclos.

C’est bon, tout le monde a reçu à manger ! Il ne reste plus qu’à nettoyer l’enclos où sont restées les chèvres en attente pour la traite. Comme la ferme est ouverte et que tout le monde peut venir la visiter, c’est d’autant plus important de nettoyer les enclos tous les jours, bien que ça ne soit pas le boulot préféré du WWOOFeur ! On s’attaque donc aux crottes de chèvres la brouette à la main, avant d’avoir enfin nous aussi droit à notre petit dej’, qui ne vient qu’après les « morning chores ». A 9h30 c’est « porridge time » qu’on soit prêt où non, alors il vaut mieux se dépêcher de finir de travailler si on veut prendre le petit dej’ avec les autres et faire notre prière !

Clémentine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s