En attendant la pluie

Cinq jours sans douche, tout en travaillant avec des chèvres sous le soleil. Je peux vous dire que ça ne sent pas toujours la rose dans notre caravane !

La ferme est alimentée en eau par un puits. Cela permet d’avoir de la bonne eau, sans goût de chlore, mais évidemment, quand il fait sec on en ressent directement des conséquences ! Cet été est très sec et comme il n’avait pas plu depuis des semaines quand nous sommes arrivés, la ferme était déjà en restriction d’eau. Il ne vaut donc pas tirer la chasse dès qu’on va aux toilettes, quand on utilise de l’eau pour rincer quoi que ce soit, on la garde pour une future vaisselle, et surtout on ne prend pas une douche tous les jours ! Depuis notre arrivée, le niveau du puits n’a fait que baisser. Jusqu’à un point où nous n’avions même pas d’eau l’après-midi et qu’il était complètement impossible de prendre des douches. Je peux vous assurer que même si nous avons allègrement utilisé la piscine des voisins pour nous baigner après le travail (j’espère qu’ils mettent beaucoup de chlore !), je n’ai jamais autant espéré qu’il pleuve. Finalement, nous avons eu deux jours de pluie légère depuis ce week-end. Ce n’est pas grand chose, mais nos conditions s’améliorent et maintenant une ou deux personnes peuvent prendre une douche chaque jour. C’est la folie ! Mais c’est aussi la bagarre et parfois après quatre ou cinq jours sans avoir réussi à se laver, la mauvaise humeur prend certains quand ils réalisent qu’un petit malin a réussi à négocier une douche et un shampoing : « Alors alors ! Y’a de l’eau ce soir ? Je peux enfin me laver ? Quoi, Valérian est sous la douche ! Mais il s’est déjà lavé il y a deux jours ! Il est propre ! Et il n’a même pas fait la traite ! Moi ça fait cinq jours !!! »

Pour vous dire, lundi, quand nous sommes allés voir les étoiles filantes avec Clarissa, Yan, Tatjiana, Laura, Anna, et Charity, nous avons tous fait le vœu qu’il pleuve. Si vous m’aviez posé la question il y a quelques mois, je n’aurais jamais cru qu’il m’arriverait un jour de rêver de pluie au mois d’août quand, en général, on veut du soleil pour bronzer sur la plage.

Bref, en période de sécheresse sur une ferme, il faut savoir que ce sont les humains qui trinquent (sans mauvais jeu de mots….) avant les chèvres !

Clémentine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s