Qui sommes-nous ?

Nous sommes deux ingénieurs agronomes qui souhaitent, avant d’entrer dans la vie active, prendre six mois pour voyager, aller à la rencontre de petits paysans nord-américains et découvrir d’autres formes d’agriculture durable afin de voir si ces modèles sont applicables en France.

 Clémentine Le Naire

Je suis née et j’ai grandi, entre Versailles et Paris, à Mareil-Marly, l’un des derniers villages de la grande banlieue, avec encore des vergers, une forêt et même des chevaux au milieu d’un champ. Mais ce n’était pas non plus vraiment la campagne. Souvent, en vacances, nous partions en randonnée dans les causses du Lot ou les montagnes de Corse. Cela explique peut-être mon attrait pour la biologie en classe de Seconde, puis en prépa au lycée Henri IV. Là, j’ai vraiment réalisé combien la nature était un don fragile. A l’Agro de Rennes, mais aussi lors d’un stage de six mois en Australie où j’ai travaillé sur les équilibres écologiques de la « rainforest », j’ai pu mesurer tout l’impact – positif ou négatif – que pouvait avoir l’homme sur son environnement. Désormais ingénieure agronome, j’ai décidé de consacrer mon énergie à l’agriculture durable dans les zones périurbaines, et aux liens qu’elle permet de nouer entre les hommes. Alors, pourquoi ce voyage ? D’abord, j’avais envie de vivre, avec Valérian, une belle aventure avant de plonger dans la vie professionnelle. Et puis, au pays de l’agriculture XXL, nous désirions partir à la rencontre de paysans aux dimensions plus modestes, soucieux des hommes, de leur terre et de leur environnement. L’occasion rêvée de partager cette expérience à travers le dessin, la photo et l’écriture. Mais aussi de transmettre, en France, tout ce que nous avons appris et vécu.

 Valérian Lebon

Ayant grandi à la campagne, j’ai toujours été attiré par la nature. D’abord en tant que terrain de jeux, puis comme modèle pour mes dessins et peintures (une autre passion !). J’ai fini par en faire mon sujet d’études en entrant à l’école d’agronomie de Rennes après deux ans de prépa BCPST au lycée Janson de Sailly, à Paris. Cette formation, mais aussi mes rencontres, mes voyages et mes stages – notamment dans un village péruvien durant six mois, en 2010 – m’ont ainsi aidé à me forger une opinion sur ce que pouvait être une agriculture durable, peu consommatrice en ressources naturelles et respectueuse de l’environnement. Partir, cette fois, en Amérique du Nord fut pour moi l’occasion d’une belle et grande virée avec Clémentine. Mais il s’agit aussi d’une nouvelle étape pour découvrir des alternatives agricoles déjà existantes dans des pays développés et partager la vie de ceux qui les inventent.

Publicités

2 réflexions sur “Qui sommes-nous ?

  1. Bonjour,
    Clém, c’est Mathilde (d’Annecy que tu as rencontré en Angleterre), j’ai bien pensé à toi ces jours-ci (je ne sais pourquoi). Je monte à Paris pour un mois (un boulot assez abscons et rigolo). Je ne sais pas où tu es mais si tu es dans le vaste nord de la France (en dessus de Lyon donc), ce sera une joie de te revoir!
    des bisous

    • Mathilde ! Trop drôle ! Je parlais de toi il y a une semaine ! Il faudrait qu’on s’appelle ! Je n’ai plus ton numéro. Si tu as toujours le mien je n’en ai pas pas changé. Sinon je te donne mon mail pour qu’on puisse se parler de façon plus « intime » : clemlenaire(at)hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s