Aquarelle de Chicago

Vue de Chicago depuis Laurie Garden

Publicités

Uncommon ground : le premier jardin sur le toit certifié bio aux États-Unis

Un restaurant en matières 100% recyclées ou biodégradables qui sert les légumes de son jardin bio à ses clients, qui propose des expos, de la bonne musique, des cocktails originaux et qui possède même des panneaux solaires pour recharger les voitures électriques. Le tout à des prix complètement accessibles… Ça existe !

Uncommon Ground est un restaurant de Chicago qui possède déjà deux enseignes. Grâce à Jen, en charge du jardin d’Uncommon Ground sur Devon Street, nous avons pu visiter le plus récent, mais aussi le plus abouti des deux lieux.

Le concept est simple : un resto bio avec une cuisine inventive et de qualité, à des prix raisonnables, mais surtout le plus écolo possible. Tout le bâtiment est construit en éco-matériaux achetés localement (autant que possible), l’eau de pluie des toits est récupérée et utilisée pour arroser le jardin de la terrasse et le chauffe-eau fonctionne grâce à des panneaux thermiques. Mais la vraie innovation c’est le jardin sur le toit et dans des bacs sur la terrasse du rez-de-chaussé, où Jen fait pousser toutes sortes de fruits et légumes bios. Des groseilles, aux choux, en passant par les carottes, les tomates, les poivrons, les betteraves, les herbes aromatique ou même le miel, tout ce qui est produit est utilisé pour approvisionner le restaurant en produits frais, de saison et ultra locaux. Évidemment, le but n’est pas de fournir 100 % des besoins en fruits et légumes, c’est parfaitement impossible. Mais ce jardin permet de faire découvrir l’agriculture bio au clients, d’organiser des événements et de proposer des plats spéciaux « rooftop » à la carte tous les jours. Premier toit-végétal certifié bio au États-Unis, Uncommun Ground est aussi certifié quatre étoiles « Green restaurant », un label donné par une association qui évalue la durabilité des restaurants aux États-Unis, mais aussi des entreprises ou des transporteurs.

Mais ce qui rajoute la petite touche supplémentaire c’est que Jen, avant d’être une jardinière, est une artiste. Et ça se voit : les tailles, les couleurs, les formes, les odeurs : rien n’est laissé au hasard dans l’agencement des légumes ce qui donne un résultat absolument magnifique.

Clémentine

Pour aller plus loin :