La fin d’une belle aventure ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici déjà plusieurs semaines que nous avons repris la route, après un séjour idyllique à Good Note Community Farm. Pas facile de quitter Maryann, Kevin et Rigel après trois semaines si courtes, mais durant lesquelles nous avons appris énormément et noué des liens très forts avec cette famille dont nous nous sentons si proche. C’est donc le cœur serré que nous avons agité nos mains par la fenêtre en laissant derrière nous cette ferme qui clôture un voyage de six mois extraordinaire, plein de rencontres, de découvertes, de surprises, de nouveaux amis. Un voyage dans lequel nous avons mis tant d’énergie, d’espoirs, de rêves et de travail.

Mais heureusement, l’histoire ne s’arrête pas là puisque sur le chemin du retour pour Montréal nous avons traversé tout le Canada, découvert des régions magnifiques, fait du canoë sur les lacs déserts de l’Ontario, entourés d’érables aux vives couleurs d’automne.

Finalement, nous avons décidé de clore ce voyage en beauté, là où il avait commencé : à la ferme Belle Roche. Nous avons donc retrouvé Caroline et Simon qui n’avaient pas changé, bien que la ferme, elle, n’ait vraiment plus le même aspect ! Nous avons pu récolter avec bonheur les légumes que nous avions laissés à l’état de plantules il y a quelques mois, et bien sûr rencontrer Raphaëlle, la petite fille d’un mois qui habite désormais la chambre bleue que nous avions repeinte en avril.

De retour à Montréal depuis mercredi, nous avons finalement revendu notre voiture « sac-à-puces » et nous profitons désormais de l’été indien sur les terrasses ensoleillées de la première ville du Québec.

Si ce voyage se finit demain, l’aventure elle continue, puisque nous espérons pouvoir partager avec vous, en France, cette expérience fabuleuse et les nouvelles idées qu’elle nous a données. Nous organiserons donc des événements et des expositions dans la région parisienne et en Bretagne dans les mois à venir et nous comptons vous y voir nombreux !

Merci à tous pour vos messages et vos commentaires. Merci d’avoir suivi fidèlement ce blog durant six mois. Rien ne nous a plus de motivé que de voir la fréquentation de notre site augmenter au fil des mois !

N’hésitez pas à vous rendre sur le blog dans les jours et les mois à venir pour obtenir des informations sur nos expositions, soirée-débats et animations. Mais aussi éventuellement pour lire de nouveaux articles plus synthétiques sur ce voyage et les pistes de réflexion qu’il nous a ouvertes.

A très bientôt !

Clémentine et Valérian

Publicités

La règle des cinq minutes

A notre arrivée sur la ferme Kevin nous a directement prévenus : « Ici on applique la règle des cinq minutes. Les cinq premières minutes on vous sert et après, vous faites comme chez vous. Vous avez faim : vous ouvrez le réfrigérateur, vous voulez mettre le couvert : vous cherchez les assiettes ». Eh oui, le WWOOFing c’est du travail dans les fermes, mais c’est aussi (et surtout !) vivre ensemble. Ici nous ne sommes pas des invités, mais des habitants de la maison.

Dans les cinq fermes où nous sommes allés, nous avons toujours participé à tous les aspects de la vie de famille. Mais jamais autant qu’à Good Note nous n’avons eu le sentiment de faire partie de la famille. Nous partageons tout : les travaux de ferme et ménagers, les bons moments et les moins bons.

La journée, nous travaillons sur la ferme, le plus souvent sans Maryann qui en profite pour faire d’autres choses (la cuisine, des cours de musique, livrer du lait etc.). Mais quand elle fait du savon ou du fromage, où quand elle va rendre visite à des amis qui pourraient nous intéresser, elle nous propose toujours de nous joindre à elle. Car nous ne sommes pas uniquement ici pour travailler pour elle, mais aussi pour apprendre et partager.

Pour les repas, Maryann n’est pas la seule à faire la cuisine et quand elle n’a pas le temps c’est nous qui nous mettons aux fourneaux. Libre à nous d’inventer la recette qui nous plaît avec les ingrédients disponibles ! Après le repas, chacun range et participe à la vaisselle afin de pouvoir profiter ensemble de la soirée. La semaine, nous jouons aux cartes ou au Cluedo avec Rigel et Kévin, ou bien nous regardons un film en bas tous ensemble en mangeant des pop-corn au beurre. Des fois, on s’installe juste pour tricoter, bouquiner, écouter de la musique ou papoter dans le salon. Le week-end, il y a souvent des amis qui viennent dîner ou même dormir et nous passons la soirée avec eux. Samedi dernier, nous étions quinze à table et presque tout le monde est resté dormir sous le toit de la nouvelle grange où nous avions suspendu une dizaine de hamacs ! Vers 6h du matin, congelés, nous nous sommes presque tous rapatriés dans la maison, au grand dam des quelques personnes moins téméraires qui étaient restées au chaud !

Hier, nous sommes aussi allés passé la journée chez des amis apiculteurs qui habitent à une heure de la ferme, pour leur donner un coup de main dans la construction de leur maison en isolation paille. Nous avons travaillé dur toute la journée, mais nous avons rencontré des gens vraiment intéressants et découvert comment construire ce type d’habitation, moins polluante, moins consommatrice d’énergie et moins chère. En guise de récompense, après le dîner nous avons eu droit à une dégustation de miel et à la visite locaux de transformation du miel !

Mais la vie de famille sur une ferme, ce n’est pas uniquement des parties de rigolades. Il y a deux jours, quand Maryann a vérifié la météo à 22h et s’est aperçu qu’il allait faire -3°C pendant la nuit, nous avons du nous aussi sortir avec gants, bonnet et écharpe, pour récolter les tomates et les courgettes qui risquaient de geler ! Eh oui, sur une ferme, pas d’horaire fixe, on s’adapte au climat, aux animaux et aux végétaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Clémentine