Pourquoi nous ne vivrons jamais en Amérique du Nord !

Mesure de la longueur des planches pour la cabane

Vous l’avez compris, depuis plusieurs mois nous nous escrimons avec le système de mesure américain ! Notre découragement a atteint son paroxysme le jour ou nous avons compris que même Marcus ne comprenait pas tout et éprouvait des difficultés à lire des distances sur un ruban à mesurer.

Et nous pouvons vous assurer que ce n’est pas lui qui est en tort. Savez-vous qu’un mètre (dans le sens l’outil qui sert à mesurer) est divisé en 4 sous unités ? Les yards (verges) comprennent chacun 3 feet (pieds), qui eux-même représentent 12 inches (pouces). Ensuite on se dit qu’il pourrait au moins diviser les inches en 10, mais non c’est beaucoup trop simple, les inches sont divisés en ¼, 1/8ème et 1/16ème !

Et encore sur les mètres on ne lit pas les miles qui représentent 1760 yards (quoi de plus logique ?)

Même si cela paraît complètement fou, on peut encore envisager d’arriver à s’approprier ce système un jour. Mais ce qui restera toujours un mystère pour nous (et sûrement pour beaucoup d’américains!) ce sont les unités de mesures utilisées en cuisine. Nous tenterons simplement ici d’être le plus exhaustif possible, en sachant bien que cela est parfaitement impossible.

En ce qui concerne le poids :

  • les pounds (livres)
  • les ounces (onces)
  • les kilogrammes (parfois!)
  • les grammes

En ce qui concerne les volumes :

  • les gallons
  • les pints
  • les cups (tasses)
  • les quarts
  • les onces fluid
  • les tablespoons (cuillères à soupe)
  • les teaspoons (cuillères à café)
  • les liters (litres) et ce qui va avec (ml, cl, dl)

Pour ce qui est des équivalences entre toutes ces unités, en se concentrant on arrive à démêler une certaine logique :

  • 1 liter = 1000 ml = 100 cl = 10dl (ah comme c’est simple!)
  • 1 gallon = 16 cups = 8 pints = 4 quarts (c’est presque logique!)
  • 1 ounce = 6 teaspoons = 2 tablespoons (mouais…)

Mais après si on veut croiser toutes ces unités ça donne :

1 gallon = 3,785 liters = 126,18 ounces (Mais bien sûr!)

Et après on s’étonne que les américains et les anglais soient réputés pour manger mal !

 

 Clémentine

 

 

 

 

Publicités

Que fait-on quand il pleut ?

Dessin du poêle à bois

Dessin du poêle à bois

Comme la ferme est située dans ce qu’on appelle une « temperate rainforest », il pleut assez souvent. La plupart du temps il pleut très fort un court moment dans la journée et nous pouvons donc travailler dehors. Mais aujourd’hui c’est particulier : à part une heure ce matin et ce soir nous n’avons pas eu une minute de repis ! Que fait-on dans ce cas-là ? Et bien ça dépend. La semaine dernière il y avait des planches à peindre par exemple. Aujourd’hui nous en avons profité pour rattraper notre retard dans nos courriels, skyper la famille, trier les photos pour le blog, rédiger un article…Mais aussi se reposer, jouer aux dames, aux cartes, dessiner, jouer avec les chatons ou discuter avec Marcus (Cathy n’est pas là cette semaine, nous tenons donc la ferme tous les trois).

Nous en avons également profité pour faire découvrir un peu la cuisine « à la française ». Ici tout est cuit au feu de bois grâce à un poêle qui fait aussi cuisinière, four et chauffe-eau. Si le feu est éteint et que l’on veut des pancakes le matin, il faut donc se lever tôt le temps de rallumer et de faire chauffer le poêle à bois. L’avantage c’est qu’en hiver cela ne consomme pas plus de bois, mais par contre ça en consomme plus en été … et ça chauffe ! Il faut donc s’organiser, cuisiner tout ce qui doit être cuit en même temps si on ne veut pas consommer trop de bois, chauffer trop la maison ou avoir à démarrer le feu plusieurs fois de suite. C’est un peu long de s’habituer à ce type de cuisson mais on s’y fait. Malgré quelques désastres culinaires nous commençons peu à peu à savoir utiliser la cuisinière, pour le four ce n’est pas encore vraiment ça (une tarte tatin pas cuite, l’autre carbonisée). Quoiqu’il en soit, ce poêle sert vraiment à tout faire, c’est le coeur de la maison. Et devinez par qui il a été construit ? Les Amish bien sûr !

Valérian