Pourquoi nous ne vivrons jamais en Amérique du Nord !

Mesure de la longueur des planches pour la cabane

Vous l’avez compris, depuis plusieurs mois nous nous escrimons avec le système de mesure américain ! Notre découragement a atteint son paroxysme le jour ou nous avons compris que même Marcus ne comprenait pas tout et éprouvait des difficultés à lire des distances sur un ruban à mesurer.

Et nous pouvons vous assurer que ce n’est pas lui qui est en tort. Savez-vous qu’un mètre (dans le sens l’outil qui sert à mesurer) est divisé en 4 sous unités ? Les yards (verges) comprennent chacun 3 feet (pieds), qui eux-même représentent 12 inches (pouces). Ensuite on se dit qu’il pourrait au moins diviser les inches en 10, mais non c’est beaucoup trop simple, les inches sont divisés en ¼, 1/8ème et 1/16ème !

Et encore sur les mètres on ne lit pas les miles qui représentent 1760 yards (quoi de plus logique ?)

Même si cela paraît complètement fou, on peut encore envisager d’arriver à s’approprier ce système un jour. Mais ce qui restera toujours un mystère pour nous (et sûrement pour beaucoup d’américains!) ce sont les unités de mesures utilisées en cuisine. Nous tenterons simplement ici d’être le plus exhaustif possible, en sachant bien que cela est parfaitement impossible.

En ce qui concerne le poids :

  • les pounds (livres)
  • les ounces (onces)
  • les kilogrammes (parfois!)
  • les grammes

En ce qui concerne les volumes :

  • les gallons
  • les pints
  • les cups (tasses)
  • les quarts
  • les onces fluid
  • les tablespoons (cuillères à soupe)
  • les teaspoons (cuillères à café)
  • les liters (litres) et ce qui va avec (ml, cl, dl)

Pour ce qui est des équivalences entre toutes ces unités, en se concentrant on arrive à démêler une certaine logique :

  • 1 liter = 1000 ml = 100 cl = 10dl (ah comme c’est simple!)
  • 1 gallon = 16 cups = 8 pints = 4 quarts (c’est presque logique!)
  • 1 ounce = 6 teaspoons = 2 tablespoons (mouais…)

Mais après si on veut croiser toutes ces unités ça donne :

1 gallon = 3,785 liters = 126,18 ounces (Mais bien sûr!)

Et après on s’étonne que les américains et les anglais soient réputés pour manger mal !

 

 Clémentine

 

 

 

 

Publicités

Black rasberries bavarian pie

Chaque matin pour le petit-dej c’est la folie ! Cathy nous prépare des supers plats. Des pancakes, des gâteaux, des œufs, du riz, de la polenta,… On mange sucré ou salé, mais c’est toujours délicieux et ça aide à prendre des forces pour la journée.

Ce week-end, pour utiliser paniers de framboises noires que nous récoltons tous les jours, Cathy nous avait fait sa Black rasberries bavarian pie (issue de son livre de recette Joy of cooking donc les références sont dans notre page Biblio).

J’ai essayé de me plonger dans ce livre de recette pour partager avec vous le secret de sa délicieuse tarte et je me suis heurtée (comme toujours!) à cette façon si particulière qu’ont les américains de mesurer des volumes, des distances ou des poids.

Voici une tentation de traduction de cette fameuse recette.

Pour la pâte à tarte :

  •  1 ¼ tasses de farine (soit 163g)
  • ½ cuillère à café de sel
  • 3/8 tasse d’huile végétale refroidie (soit 8cl)
  • 1 ½ cuillère à café de beurre doux

Selon moi il vaut mieux mettre du beurre à la place de l’huile végétale, ça doit être meilleur. Donc cela fait 8 cl de beurre fondu soit 48 g de beurre (eh oui j’ai fait de longues conversions pour vous !). Du coup mettons 50 g de beurre en tout et n’en parlons plus !

  1. On mélange le tout et on ajoute de l’eau froide (+ ou – 3 cuillères à soupe, à voir selon la consistance)
  2. Vous avez ainsi obtenu une boule de pâte qu’il vous faut étaler dans un moule à tarte.
  3. Une fois cela fait, il reste à piquer la pâte avec une fourchette (pour éviter qu’elle ne gonfle à la cuisson) et à la cuire. Afin que la pâte reste plate, recouvrez-la de papier cuisson et remplissez de graviers/riz/haricots …
  4. Laissez la pâte cuire seule pendant 15 minutes environ (aussi étonnant que cela puisse paraître nos amis américains comptent comme nous en heures/minutes/secondes, ce qui est bien pratique!) dans un four préchauffé à 210°C (je vous épargne la conversion en Fahrenheit!)

 Pour la garniture :

  1.  Écrasez dans un grand bol 1 « quart » (eh oui encore une nouvelle unité mesure !) de framboises noires (ou roses si vous n’avez pas la chance d’en avoir des noires, ce qui est bien triste pour vous!). Évidemment, je ne vous ferai pas l’injure de vous rappeler que 1 quart correspond à 95 cl.
  2.  Ajoutez ½ tasse de sucre (soit 12 cl)
  3. Laissez reposer pendant 30 minutes
  4. Versez dans un autre bol 3 cuillères à soupe d’eau froide. Saupoudrez de 2 cuillères à soupe de gélatine (de la pectine fera sûrement l’affaire!).
  5. Attendez 5 minutes puis mélangez l’eau froide et la gélatine avec 3 cuillères à soupe d’eau bouillante.
  6. Laissez refroidir pour que la gélatine prenne. On doit obtenir en gros une consistance de blancs d’œufs non battus. Puis fouettez le mélange jusqu’à obtenir une crème épaisse.
  7. Incorporez doucement cette crème au mélange framboise-sucre.
  8. Une fois votre pâte cuite, vous pouvez la recouvrir de cette garniture (en prenant soin d’enlever les éventuels cailloux ou haricot!). Puis décorez avec des framboises fraîches.

 Si vous avez eu le courage de lire cette recette jusqu’au bout : Félicitation !

Si vous avez même été jusqu’à réaliser cette tarte et à la réussir c’est un vrai miracle et nous aimerions vraiment que vous nous envoyiez une photo car nous avons oublié d’en prendre (et une part de tarte évidemment).

Clémentine